Art contemporain

Tongeren était déjà très en avance sur son temps à l’époque romaine. De nos jours encore, le présent et l’avenir occupent une place de choix dans les rues de la ville.

Barbara Wyckmans est l’initiatrice du projet artistique De 9de Maand. Ce projet de longue durée expose tous les deux ans une œuvre d’art contemporain dans le centre-ville de Tongeren. La plus ancienne ville crée ainsi un nouveau parcours artistique à travers et le long de son célèbre patrimoine et confirme son image de créatrice de tendances.

Luizado

Pour cette sculpture de six mètres de haut, l’artiste Nick Ervinck s’est inspiré sur la statue du Jupiter Gigant au Musée Gallo Romain. 

Roman Riots

Avec Roman Riots, Nadia Naveau propose une interprétation moderne de la Centauromachie, un combat mythique grec qui apparaît souvent dans l’art de l’antiquité classique. Seuls quelques fragments de cet ensemble historique de statues ont été retrouvés. Les parties manquantes ont été remplacées par du métal. En observant attentivement cette œuvre, vous serez surpris par l’absurdité de certains éléments : Apollon affublé d’un casque de moto, un centaure portant un casque de scaphandre, une Rolls Royce remarquable... Même Popeye a décroché un rôle dans cette œuvre.

The Lily Pond

The Lilypond d’Hans Op de Beeck est une imposante sculpture « vivante ». Une interprétation d’un bassin réfléchissant, bien qu’il ne contienne pas d’eau. La surface sombre reflète le ciel, l’église du béguinage et le cadre de verdure. Les reflets de lumière et de l’environnement alternent sous forme de vagues. Cet endroit constitue un lieu de rencontre ou de détente idyllique, avec vue sur les nénuphars (de bronze) toujours en fleurs.

To the Point

(Liliane Vertessen - Museumplein) To the Point fait référence, d'une part, à la stratification de Tongeren. Le niveau romain se trouve à quelques mètres sous terre. La « flèche » symbolise le point d'où part notre histoire (mais aussi notre avenir). D'autre part, cette œuvre se réfère au rôle important du musée gallo-romain : « to the point » dans le sens d'« aller droit au but ». L'artiste évoque à cet égard la fonction d'un musée en tant qu'institution qui donne aux habitants et visiteurs des explications claires et précises sur le passé de notre ville et notre région.

The Third Paradise

Michelangelo Pistoletto

Tongeren collabore avec l’artiste italien Michelangelo Pistoletto, un représentant important de l’Arte Povera, qui utilise des matériaux simples. Pistoletto a créé The Third Paradise, le troisième paradis. L’homme y mène une quête d’équilibre durable avec la nature. Son raisonnement est symbolisé par une nouvelle forme de l’infini : deux petits cercles séparant par un anneau central dans lequel les deux cercles se confondent.

Tongeren continue à miser sur la diffusion de la philosophie de Michelangelo Pistoletto.

Le Prince Évêque

Ce projet est signé par le duo artistique Le Prince Évêque, mais inspiré par la philosophie de Pistoletto. L’œuvre suggère trois tumuli (collines mortuaires gallo-romaines) qui dessinent le paysage de et autour de Tongres. La colline centrale est plus grande que les deux autres, et traversée en son centre d’un tube vertical pourvu d’un miroir qui reflète le ciel. La silhouette ainsi créée illustre la partie supérieure du symbole du troisième paradis.

 

Recommander cette page